Manuelita

Mes expériences avec des organisations paysannes en Equateur

03 mars 2009

Flash d'actualité

Avant de vous faire part d'un article tout entier consacré à cette "merde" (et je pèse mes mots!), juste un petit exemple de ce que la présence de pétrole peut impliquer au jour le jour dans un pays comme celui-ci.

Mercredi passé, une "fuite" dans l'un des deux grands oléoducs qui traversent le pays de l'Amazonie vers la côte. Evènement banal...vu la qualité de tuyaux utilisés, il n'est pas rare qu'ils se rompent par endroits.

Le lieu de la fuite se trouve près de Baeza, à quelques centaines de kilomètres d'ici. 14 000 barrils de pétrole se sont répandus dans la zone, et essentiellement dans la rivière Santa Rosa, qui débouche sur la rivière Quijos qui elle-même...débouche sur le fleuve Coca, qui lui-même...alimente en eau "dite potable" la ville de Coca!

Mesure de précaution: coupure de l'approvisionnement en eau de la ville depuis 6 jours, pour un minimum de deux semaines! Mais "heureusement", des mesures ont été prises et des camions citernes répartissent de l'eau gratuite dans toutes les maisons de la ville! Qulle chance! Cette eau gratuite (venant d'une autre rivière) jaunâtre et porteuse de nombreuses bactéries va donc être consommée par les habitants du Coca pendant plusieurs semaines... (Ils n'allaient quand même pas se donner la peine d'aller chercher l'eaudans une rivière un peu plus propre!).      

Sans parler des dizaines de communautés indigènes situées sur les rives du fleuve Coca, pour lesquelles le fleuve est source de vie, par les poissons et l'eau quotidienne qu'il leur procure.

Ce matin aux nouvelles on apprend que la fuite a été réparée et que les compagnies pétrolières peuvent recommencer à fonctionner normalement.

Faudrait-il en plus que le peuple se réjouisse de cette nouvelle???

Posté par Manuelita à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire